Tous les articles de Chirurgie

Chirurgie de la vessie

La vessie est un organe qui peut nécessiter des opérations chirurgicales lors de différentes pathologies : calcul vésical, tumeur, incontinence, rupture suite à un traumatisme… Lors d’accident de la voie publique entreprenant les membres postérieurs il est très important de vérifier l’intégrité du tractus urinaire puisque dans 1/3 des cas celui-ci est atteint et 80% des problèmes rencontrés alors concernent la vessie. Heureusement pour l’animal, sa vessie possède des capacités cicatricielles importantes, elle récupère 100% de sa résistance en 21 jours seulement après la chirurgie.

La douleur et l’anesthésie

Lors de stimuli douloureux, des récepteurs de la douleur sont activés pour transmettre l’information au cerveau qui va y répondre de différentes manières (mouvements des membres, sensations, respiration altérée, transpiration, circulation sanguine modifiée et production d’hormones). L’anesthésie générale est un état d’inconscience où le patient ne ressent pas de douleur et ne se souvient pas de ces stimuli douloureux (définition de Prys-Roberts). Or l’on sait à présent qu’une simple anesthésie générale sans complément analgésique n’empêche pas la réponse hormonale et donc l’apparition d’une situation de stress (même si l’animal est inconscient et n’a aucune perception de la douleur). Ce stress a une incidence sur les complications anesthésiques et chirurgicales, sur la durée de l’hospitalisation, sur la durée de la convalescence… C’est pourquoi il est primordial d’utiliser, lors de toute anesthésie, des molécules ayant une fonction analgésique. (d’après Paul Coppens).

La hernie diaphragmatique chez le chat

Le diaphragme est un muscle, une membrane qui sépare les cavités abdominale et thoracique. La hernie diaphragmatique est principalement d’origine traumatique chez les chats (accident de la voie publique, chute…), rarement d’origine congénitale (de naissance). Il s’agit d’une déchirure de ce diaphragme qui peut dès lors permettre le passage des organes normalement contenus dans la cavité abdominale dans la cavité thoracique. En cas de hernie traumatique, des lésions comme des contusions pulmonaires, fractures de côtes… sont fréquemment associées et le passage des organes est généralement immédiat. Malgré cela, la hernie diaphragmatique peut n’être diagnostiquée que des années après le traumatisme. Le diagnostic repose sur un examen radiographique (ou échographique si un épanchement dans la plèvre est présent). Les organes herniés dépendent de la localisation et de l’étendue de la déchirure ainsi que des possibilités de déplacement de ces organes. Les plus fréquemment herniés sont le foie, l’intestin grêle, l’estomac et la rate. (D’après A. Bongartz)

La laparotomie exploratrice

Une laparotomie exploratrice est une exploration de la cavité abdominale, indiquée pour le diagnostic et/ou le traitement d\'affections de cette cavité abdominale. Elle est évidemment réalisée sur un animal endormi et permet une visualisation de tous les organes. Elle doit être complète et systématique. Après une ouverture large de l\'abdomen (de l\'appendice xyphoïde du sternum au pubis), on commence par observerles organes situés dans l\'abdomen antérieur : le duodénum, le pancréas,l\'estomac et le foie.Puis on inspecte le côlon,la valvule iléocaecale, l\'iléon et le jéjunum (les différentes parties de l\'intestin).Les organes urinaires et génitaux sont également observés : les reins, les uretères, la vessie ainsi que les ovaires et l\'utérus ou la prostate et les canaux déférents en fonction du sexe de l\'animal. Cette exploration complète est réalisée par exemple lorsqu\'une masse a été mise en évidence à la radiographie ou à l\'échographie, lors de la présence d\'un corps étranger intestinal...

Rupture du ligament croisé chez le chien

Le grasset (genou) est composé de différentes structures anatomiques. Parmi elles on trouve le ligament croisé antérieur ou LCA (par opposition à son homologue postérieur, LCP). Le LCA chez le chien aussi bien que chez l’homme, est soumis à des contraintes mécaniques considérables. Il est tendu au maximum lorsque le chien démarre rapidement et lorsque celui-ci,en pleine course, tombe dans un creux. Il est tordu lors du pivotement du fémur sur le tibia. Les lésions de rupture sont donc d’ordre traumatique mais chez les chiens plus âgés, la rupture est facilitée par une dégénérescence du ligament. En médecine humaine, les basketteurs, footballeurs, skieurs sont particulièrement touchés (même si tout le monde est concerné) puisque la rupture survient lorsque le corps pivote alors que le pied est fixé au sol, provoquant ainsi la torsion du genou. En médecine vétérinaire, la rupture se traduit par une boiterie subite et sans appui. A l’examen le vétérinaire met en évidence un déplacement du fémur par rapport au tibia, déplacement nommé « signe du tiroir » : il s’agit d’une laxité inhabituelle de l’articulation du genou. Cette pathologie nécessite une réparation chirurgicale dans les jours qui suivent, chirurgie qui bénéficie de 90 % de résultats excellents à bons. Attention de ne pas attendre plusieurs semaines car une arthrose irréversible peut s’installer.

A propos de nous

Situé à l'ancien hôtel Beau Séjour, à côté du nouveau Delhaize et de la pompe GULF.

Adresse

Cabinet Vétérinaire Beau Séjour - Wiltz Rue du Dix Septembre 21 Wiltz

Email

veterinairebeausejour@gmail.com